AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 "L'amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l'âme " > Leerad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MEMBRE DU MOIS
avatar
△ MIROIR : Dylan*cute*O'Brien
△ LETTRES ENVOYÉES : 235
△ POINTS : 2326
△ VALISES POSÉES LE : 05/04/2015
△ PSEUDO : LaDiva, chérie de Circé ♥
△ CRÉDITS : LUCKYRED pour la signa, les gifs sont de ma belle! :3 Et le vava est de moi!

MessageSujet: "L'amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l'âme " > Leerad   Mar 23 Juin - 0:23

     

Conrad ♦ Lebannen ♦ Leerad

L'amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l'âme
O
n m'a souvent dit qu'aimer c'était important. Enfin souvent, je me rappelle juste depuis mon réveil. J'ai aimé passé du temps avec lui. J'ai vraiment aimé ça. J'ai aimé la première fois que j'ai vu sa photo, je me souviens encore de la sensation que je ressentais. Je me rappelle aussi la première fois où je l'ai vu en vrai. Où j'ai ressenti des papillons dans l'estomac. Je m'en souviens très bien. Ma mémoire? Elle me joue encore des tours, mais moi...Beaucoup moins. Il ne m'arrive plus de me tromper. Je commence même a retrouver mes capacités d'exploitations de mon cerveau, qui étaient, autrefois éteintes. Les médecins m'ont dit que c'était prodigieux, que je devais passer encore des tests, pour comprendre, encore et encore. Je leur ai dis non. Et sans le vouloir j'ai piraté leur site internet. Oui j'ai bel et bien piraté le site d'un hôpital. Mais j'ai pas fais exprès. C'était juste...avec deux trois clics. Quand j'ai vu ça, j'ai juste éteint le pc et je suis allé pleuré dans mon lit. Où j'ai été vite rejoint par Nys. Que dire sur cette fille? Alors on peut dire qu'elle n'est pas amoureuse, pour sur. On en a parlé, pendant quelques temps. Elle m'a avoué ne pas m'aimer. Et elle m'a même dis que j'étais un mauvais coup selon elle...Je sais pas comment je devais le prendre, mais je l'ai pris comme il est venu. Elle m'a aussi dis que son cœur n'était pas a prendre...et je lui ai demandé si elle était lesbienne. Elle m'a répondu avec un regard sévère 'Non du con, bi, mais oui c'est une fille que j'aime'...Cette fille en fait, elle m'a fait peur au début. Je la trouvais intimidante, violente aussi...Mais au fil du temps j'ai appris a la connaître. On a appris a se parler, a vivre ensemble aussi. A cohabiter plutôt. Un jour, elle a même craqué dans mes bras. Elle s'est mise a pleurer...encore et encore. Je sais que c'est idiot, mais j'ai rien dis. Je me suis juste approché d'elle, je l'ai prise dans mes bras et on est rester une dizaine de minutes sous la pluie. Je l'ai vu dans un moment de faiblesse, je sais qu'elle n'aime pas ça...mais je l'ai vu ainsi. Et c'est comme ça. Donc si elle pouvait arrêter avec ses ' si tu répètes, je te castre' . Mais oui, je l'aime bien. Et on s'est quitté en bon termes. On était content aussi. Soulagé. Après ça je suis allé directement voir Lebannen. Je me suis planté devant la porte et je me suis emporté. Lui disant que si jamais il essaye de me caser une nouvelle fois avec quelqu'un j'allais pêter les plombs et m'énerver. Parce que oui, je l'aime. Je le lui ai dis, devant son paillasson, la nuit tombée. Je lui ai dis ça comme ça, fort. Je m'en foutais des voisins, c'était juste lui. Je voulais juste lui faire comprendre que c'était plus la peine d'essayer. Je lui ai dis aussi que Nys était sympa, mais voilà un peu folle sur les bords. Et que c'est elle qui m'a dit que je devais être avec la personne aimée. Après ça, on a fait plusieurs fois l'amour. Quand je vous dis qu'on était en manque. Et puis, nous, nous sommes pas comme mon frère et l'autre là. Eux ils l'auraient fait tout la nuit si il le fallait. Oui ce sont des lapins nés. Mais nous sommes restés trois jours dans l'appartement. A rester ensemble, sans les autres. Juste nous deux. Juste nous deux. Seulement moi et lui. On en avait besoin. Combien de fois l'ai-je pris dans les bras? Combien de fois l'ai-je embrasser? Posant ma tête contre son torse, ou m'installant dans ses bras. Combien de fois l'avons-nous fait? Combien de fois lui ai-je dis que je l'aimais lui et personne d'autre? Combein de caresses je lui ai fait? Je ne sais pas, mais dans tous les cas. Beaucoup. Mais j'aurais pu passer des mois ainsi, a retrouver l'être que j'aime tant. «Je t'aime» Oui beaucoup de fois. J'ai encore des échos de ma voix, tremblante ou joyeuse lui disant ça directement ou le susurrant a l'oreille. C'est beau l'amour non? Mais non, c'est pas ça...je l'aime vraiment. Vraiment, vraiment! Je dois le lui faire comprendre. Car connaissant cet homme, je sais que ces parties de plaisirs et ces moments ne sont pas suffisants. Je dois juste lui montrer que je le veux au monde entier. Une demande en mariage. Oui, juste ça. Enfin juste, c'est grand, c'est vrai...c'est du pur. Faut que je lui montre que je lui appartient, comme l'inverse est vrai aussi. Mon Lebannen...comme je l'aime. Je sais qu'il a voulu m'épouser le jour où j'ai été...où j'ai eu un accident. Je m'excusera auprès de lui quand je l'aurais fais a sa place. Mais c'est pour la bonne cause. « Tu es prêt?» Je suis lavé, parfumé et prêt. Mais lui pas encore, en même temps...on l'a encore fait. Oui encore une fois. Alors qu'on devait se préparer. Je sais pas si c'est le fait que je lui ai dis quelque chose qu'il m'ait sauté dessus ou si c'est juste...nous. Je prévois de lui faire ma demande bientôt. Je ne sais pas quand...Pour le moment une promenade nous attends. Direction le lac. J'ai des souvenirs très clairs de ce lieu. Je crois...qu'on a du le faire aussi là bas, autre fois. Je crois qu'on a un problème. Ce n'est pas normal d'être comme ça...D'être avide a ce point de l'autre. De rechercher a tout prix la présence de celui ou celle qu'on aime. Moi je l'aime. Et oui je le veux toujours a mes côtés. Sinon, les bagues que j'ai ne serviraient a rien. Je crois que si jamais il me dit non, je risque de le frapper. Juste comme ça. Je sais pas, normalement je pense que j'aurais pleuré et je serais partit. Mais là, juste une claque. Juste pour lui montrer que je suis en colère. Mais aussi je me serais déshabiller. Et si il ne mettait pas venu m'embrasser, c'est qu'il veut plus de moi. Plus jamais. Mais je le connais, je sais que ça arrivera pas. Je le sais, c'est tout. Comme je l'aime mon prince...mon ange...J'ai envie de lui montrer le lac. Qu'on y aille ensemble, qu'on se balade main dans la main. Je l'aime je vous dis et oui, même si il y a des cicatrices sur ses poignets je les aime quand même. Et j'aime les embrasser aussi. J'aime tout de lui. De ses pieds a sa tête. Vous l'aurez compris...j'aime Lebannen Charlie Adonis.

GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MEMBRE DU MOIS
avatar
△ MIROIR : Thomas Brodie-Sangster
△ LETTRES ENVOYÉES : 230
△ POINTS : 2152
△ VALISES POSÉES LE : 04/04/2015
△ PSEUDO : Circé, casse couille en chef et propriétaire de la belle LaDiva.
△ CRÉDITS : Angel Dust&Luckyred

MessageSujet: Re: "L'amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l'âme " > Leerad   Mar 23 Juin - 14:20

     

Conrad ♦ Lebannen ♦ Leerad

L'amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l'âme
T
u n'aurais jamais pensé qu'être séparé de lui si longtemps aurait cet effet là sur toi. Pire que lorsqu'il avait perdu la mémoire. Tu te souviens la première fois, quand tu l'as vu, quand tes yeux se sont posés sur ce garçon à la gueule d'ange. Quand tu t'es sentit rougir, quand tu as fini ta vodka d'un coup sec et que tu es allé lui lâché un "salut" totalement nul et timide. Tu te souviens, pendant cette soirée, tu as danser aussi, contre lui, le touchant, c'est plus facile quand tu ne connais pas vraiment la personne à qui tu parles, c'est plus facile de se laisser complètement aller dans les bras d'un gars que tu connais pas vraiment et qui te plaît, surtout quand tu es bourré. Tu te souviens, de quand tu as appris à le connaître, quand tu as vu les traces sur son corps, quand il t'as tout dis. Et ce soir, où vous vous êtes embrassés, comme des damnés, que vous avez fait l'amour avec passion et douceur, quand il s'est enfuit pour aller chercher des préservatifs dans l'armoire de la salle de bain, et qu'il est revenu avec ceux que t'avais planqué pour un quelconque jour où tu savais que vous coucherais ensemble, c'était certain, vu la tension sexuel entre vous, c'était même certain. Alors ouais, il est revenu avec des préservatifs trop grand pour lui. Tu as rit à ce moment là, t'étais heureux, t'étais comblé et il voulais te faire l'amour, enfin, vous vouliez faire l'amour. Tu sais pas comment c'est partit, mais c'était dans les rires, tu sais que vous avez beaucoup rit. Tu te souviens de son air indigné, de tes remarques idiotes et de ces caresses osés. Tu te souviens quand vous avez terminés, de ce regard sur son visage et sur le tiens, cet air béas, l'air qu'on avait sur le visage dès qu'on se voyait. C'était vous, c'est vous. Alors, après un long moment ensemble, t'as voulu l'épousé, c'est sûr, c'était logique. Mais on a pourrit ta vie, seulement comme ça, en te l'enlevant. Maintenant que tout ça est passer, tu rigoles en le revoyant à la porte, toi en pyjama, un t-shirt de cet homme que t'aimais tant sur tes épaules, comme la première fois où a dormit chez toi, alors, ouais, il a pas résisté cette fois, et encore, et encore vous l'avez fait, parce qu'il t'avais manqué et que tu lui avais manqué également, parce que Conrad était la chose la plus adorable au monde à cet instant, son visage doux, ses lèvres se mordant, et toi dans ses bras comme ça l'avait toujours été, comme si c'était officiellement ta place et que tu pouvais pas t'en détaché. C'est une musique dans ta tête, une chanson qui veut pas partir. Tu te souviens de ce message s'affichant sur ton ordinateur "je t'aime", sorti de nul part, écrit sur ton fond d'écran, tu as su tout de suite ce que ça voulait dire, l'intelligence de ce petit hackeur de merde était revenu, celui qui avait trouvé le mot de passe de ton coeur. Alors, t'avais plutôt l'air stupide à pleuré devant ton écran alors qu'il te voyais et qu'il avait allumé la caméra à distance. Mais, t'aimais ce sentiment de le retrouvé. Alors, oui, là, quand tu le vois, coiffé, rasé, parfumé, tu te dis qu'il est parfait et tu te dépêche de mettre ce stupide pantalon, ce jean qu'il t'avais offert, et cette chemise, tu sais pas ce que tu as avec ces vêtements, mais t'aime ça. « J'arrive ! » Quand tu arrives, tu le vois et tu l'embrasse, va comprendre comment et pourquoi tu fais ça. Mais vous ne dites plus un mot quand vous arrivez au lac, l'eau est d'une couleur étrange et t'as envie de le pousser, tu sais que comme vous êtes des habitants les gardes ne diront rien si vous faites les fous, puis, y'a presque personne. A une époque tu bossais là pour arrondir un peu les angles, maintenant c'est bon, t'es heureux, t'es avec lui, et tu lui balances de l'eau à la gueule comme un gosse.

GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miranamidaa.tumblr.com/
 

"L'amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l'âme " > Leerad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "L'amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l'âme " > Leerad
» Savon avec huile de mais
» Un bébé naît avec de la peau sur les yeux
» Jéhovah nous examine avec les yeux de l’amour
» C'est tu juste moi qui a de la misère avec le brun?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROCKY MOUNTAIN EMPIRE :: LES ACTIVITÉS A GLENWOOD SPRINGS :: S'amuser à Glenwood Canyon... :: Hanging Lake-