AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 I came to drive you home | SETH & ANTON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
△ MIROIR : Jamie Dornan.
△ LETTRES ENVOYÉES : 204
△ POINTS : 877
△ VALISES POSÉES LE : 27/08/2014
△ PSEUDO : bloodstream.
△ CRÉDITS : KORDEISM & tumblr.

MessageSujet: I came to drive you home | SETH & ANTON   Jeu 19 Mar - 1:27

Le téléphone de Anton avait sonné alors qu’il sortait juste de la douche. Une serviette enroulée sur sa taille, il répondit avec empressement en voyant le prénom de son fils s’afficher. « Seth, qu’est-ce qui t’arrive ? » La voix qui lui répondit n’était pas celle de son fils et aussitôt l’angoisse commença à s’installer en lui. Ils s’étaient encore une fois séparés fâchés. Seth ne supportant plus l’autorité de son père qui se faisait passer pour son frère et Anton ne pouvait plus accepter que son fils soit aussi insolent. Ils s’étaient donc engueulés et comme d’habitude, Seth avait quitté leur domicile en claquant la porte. Anton avait l’habitude de ce genre de comportement mais il n’arrivait pas à ne pas avoir peur pour lui. Et si un jour on l’appelait parce que Seth avait eu un accident ou pire encore… Il n’osait pas penser au pire et pourtant, lorsque ce ne fut pas son fils qui répondu, il y pensa.

De nombreux scénarios lui vinrent en tête et à chaque fois, il s’inquiétait un peu plus. « Monsieur, je suis avec Seth. Il n’est pas en état de rentrer et j’ai donc pris la liberté d’appeler son contact d’urgence. Il faudrait que vous veniez le chercher. » Soupirant de soulagement, Anton ressentit toute la tension accumulée depuis qu'il avait entendu la voix de cet inconnu. Il s'assit sur une chaise et affirma qu'il serait là dans quelques minutes, le temps de s'habiller. Pressé de récupérer son fils et de vérifier qu'il était en bonne santé, Anton enfila simplement un boxer, un jogging et une veste. Il ne faisait pas super froid, alors sa tenue était parfaite. Il prit ses clés de voiture et conduisit jusqu'au bar où son fils se trouvait. Une fois sur place et garé, il sortit de sa voiture après avoir éteint son moteur. Anton entra dans le bar et fut stoppé par un type qui ne voulait pas le laisser passer.

« On m'a appelé pour venir chercher mon frère. Je peux passer ? » Le type se décala, laissant la place à Anton qui se précipita vers le bar avec l'impression de passer sous un rouleau compresseur. La musique était tellement forte qu'il avait l'impression que les baffes étaient dans ses oreilles. L'odeur était affreuse : un mélange de sueur et d'alcool. Odeur qui lui donna envie de gerber. Il trouva le barman et fit connaître sa présence. « Vous êtes là pour Seth ? » Bien qu'il n'avait pas tout entendu de la phrase, il l'avait plus ou moins reconstitué. Anton hocha simplement la tête et suivit le barman jusque dans l'arrière du bar, la réserve présuma-t-il,  où il trouva son fils dans un état pitoyable. Il leva les yeux au ciel et après avoir remercié le jeune homme qui repartit travailler. Il s'agenouilla près de lui et le secoua un peu pour le réveiller. « Seth réveille toi, je te ramène à la maison. »

Si dans le poste de police il avait eu envie de lui faire la morale, là, il lui faisait pitié. « Allez Seth réveille toi ! » Il avait crié plus fort que nécessaire et c'est en sursaut que son fils se réveilla, la tête dans le cul. Anton soupira. « Sérieux, t'as vu l'état dans lequel tu es. Comment t'as pu rentré ici d'ailleurs ? » Maintenant qu'il y pensait c'était vrai que Seth n'avait que seize ans. Normalement, il n'aurait pas du avoir la possibilité de se rendre dans ce genre d'endroit. Il pensa alors qu'il avait du avoir une fausse carte d'identité. Il fallait qu'il veille à ce qu'il ne puisse plus en avoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN REBELLE
avatar
△ MIROIR : Ashton Irwin
△ LETTRES ENVOYÉES : 199
△ POINTS : 1137
△ VALISES POSÉES LE : 12/09/2014
△ PSEUDO : Bittersweet
△ CRÉDITS : Ava: ©anaëlle; Signa: ©anaëlle

MessageSujet: Re: I came to drive you home | SETH & ANTON   Lun 8 Juin - 0:34

I came to drive you home
Anton & Seth Bowman
Ça tourne là-haut, Seth vacille, il ne sait même plus comment il en est arrivé à être dans cet état. Il n'a pas l'impression pourtant d'avoir bu tant que ça. Son esprit est confus, sa mémoire clairement mise en stand-by. Pourtant, l'adolescent sait pertinemment qu'il ne tient absolument pas le mélange joint et alcool, et même le petit sermon de leur voisin quelques jours plus tôt, même si cela lui a fait un peu réfléchir, n'a pas complètement changé sa façon complètement stupide d'agir. La dispute avec son père avant de partir a été particulièrement violente et une fois de plus Seth a fini par partir en hurlant et en claquant la porte. Alors il n'a pas su dire non, quand on lui a proposé le joint et la sortie dans ce bar. C'est sa façon à lui de se venger, mais il ne prend pas vraiment conscience que c'est lui-même qu'il punit plus que son père. « Putain ça tourne, je vais vomir. » Il se dirige droit vers les toilettes fonçant dans les gens sans même s'excuser, seul atteindre cette petite pièce lui importe. Arrivé à destination, il se sent plus mal encore, l'odeur imprégnée dans la pièce l'écoeure. Contrairement à ce qu'il pensait, Seth ne rend pas, mais il s'adosse au mur, peinant à tenir encore debout. Il a un moment dans l'idée de se passer un peu d'eau sur le visage, mais son esprit n'a pas le temps d'arriver au bout de sa pensée qu'il perd connaissance et se laisser glisser pour terminer assis par terre, les yeux dans le vide.

La tête lourde, qui se balance, il semble n'avoir aucun contrôle sur son propre corps. Une voix s'adresse à lui, l'adolescent peine à entrouvrir les yeux et reconnait à peine un des barmans. Il est toujours dans un état léthargique, et se laisse transporter hors des toilettes vers un autre endroit, il ignore où, la lumière lui agresse les yeux et de toute manière perd plus ou moins à nouveau connaissance dès que ce dernier le pose à terre, dans la réserve du bar. Il na pas conscience d'où il se trouve, il n'a plus conscience de rien, c'est un peu comme s'il flottait sur un nuage, la sensation est étrange et désagréable au possible. « N-Non, l'app.. Pas. » Seth est encore plus ou moins dans les vapes, il bafouille, mais il a senti qu'on lui fouillait les poches, et surtout il capte vaguement la voix qui s'adresse clairement à quelqu'un d'autre que lui. Il est dans un état pitoyable, mais il comprend ce que l'autre fait, alors le jeune homme panique. « I-il doit p-pas savoir, il doit p-pas ve-venir. » Trop tard le barman a déjà raccroché. Seth referme les yeux, qui étaient à peine ouverts et s'endort, adossé à des cartons contenant les réserves de boissons destinées à être servie plus tard aux clients.

Encore une voix au loin, elle résonne dans son crâne, mais il est incapable de l'identifier, ni même de percevoir ce que cette voix lui dit. Il somnole, son corps est mou, on le touche, il bouge tel un pantin. « Qu-quoi ? » Cette fois, la voix s'est élevée, ça le réveille en sursaut, et il tombe nez à nez avec Anton. Un haut le coeur lui prend et se retient péniblement de ne pas vomir sur son père. L'adolescent ne voulait pas que ce dernier le voie une nouvelle fois dans un état de ce genre, et particulièrement ce soir, qui est probablement encore bien pire que la fois où il avait dû venir le chercher au commissariat de police. « Hummm. C'est... C'est de ta faute. » Ce n'est probablement pas le moment de culpabiliser Anton, mais il ne peut s'en empêcher. Après tout, ça reste en partie vrai, puisque si Anton se décidait à parler, à dire à ceux qui les entourent qui ils sont véritablement l'un pour l'autre, Seth arrêterait probablement ses conneries, ou au moins il essayerait de sortir un peu de cet engrenage au lieu de s'y enfoncer toujours un peu plus. « Avec ça. » La bouche pâteuse, il s'humidifie les lèvres un peu tout en sortant inconsciemment la fausse carte d'identité qui lui permet de suivre toute sa petite bande de mauvaises fréquentations dans leurs soirées.

Le jeune homme essaie de se relever, mais manque à deux reprises de tomber. Une fois debout, il tangue dangereusement et est obligé de se tenir aux murs pour ne pas chuter. Ses jambes sont en coton. Seth est bien trop fier pour l'admettre, mais il n'est pas capable de marcher actuellement tout seul. Bien trop fier également pour demander l'aide de son père « Me touche pas ! » Lui dit-il en criant, alors qu'il vient de tomber en tentant d'avancer malgré tout, malgré son mal de crâne, malgré les vertiges. Hors de question de s'abaisser à lui laisser avoir raison, à lui donner la preuve qu'il n'est encore qu'un gamin qui a besoin de son père. Puis cela fait tilt dans son crâne embrumé. Si, justement, c'est exactement ce qu'il doit faire pour qu'enfin peut-être Anton réalise que c'est de ça dont il a besoin, d'un père, pas d'un frère. « Pardon. » Seth se jette contre l'écrivain et s'accroche à lui, entourant la taille de son père avec ses bras.
   

_________________

See the way he walks down the street Watch the way he shuffles his feet My, he holds his head up high When he goes walking by, he's my guy And just because of that, they say He's a rebel and he'll never ever be any good He's a rebel 'cause he never ever does what he should ツ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
△ MIROIR : Jamie Dornan.
△ LETTRES ENVOYÉES : 204
△ POINTS : 877
△ VALISES POSÉES LE : 27/08/2014
△ PSEUDO : bloodstream.
△ CRÉDITS : KORDEISM & tumblr.

MessageSujet: Re: I came to drive you home | SETH & ANTON   Lun 6 Juil - 0:13

L'inquiétude qui anime Anton n'est pas feinte. Il a réellement peur de découvrir son fils dans un état tellement minable que sa vie serait en danger. Même s'il ne le montre pas, même s'il ne le dit pas, Seth est la meilleure chose qui lui soit arrivée dans la vie. Alors, le perdre, comme il a perdu Lydia, est tout simplement impossible pour lui. Il se précipite alors au bar pour récupérer l'adolescent et ne percute pas tout de suite qu'il n'a que seize ans et que normalement, il n'aurait jamais du se trouver dans un tel endroit. Anton se heurte d'abord à l'entrée au gorille qui ne veut pas le laisser entrer. Non mais est-ce qu'il a la tête de quelqu'un qui est près à passer des tests pour avoir le droit de pénétrer dans l'établissement. Il n'a pas envie de se prendre la tête avec le type et lui explique donc la raison de sa venue. Franchement, s'il avait eu envie de venir s'amuser dans le bar, il aurait porté d'autres vêtements et se serait apprêté un minimum. Là, c'est presque s'il n'était pas sorti avec ses chaussons. Heureusement qu'il avait pensé à les enlever avant.

Une fois que le gorille de l'entrée l'a laissé passé, Anton se dirige comme un fou vers le comptoir et bouscule des gens sans même sans rendre compte. S'il avait été dans son état normal, il se serait excusé. Mais là, seul Seth compte et il n'a pas envie de perdre plus de temps. Une fois qu'il a hélé le barman pour lui montrer qu'il était arrivé, il déchiffre plus ou moins la question qu'il lui pose. Il ne comprend que le prénom de son fils et hoche simplement la tête. Il suit le mec dans ce qu'il pense être la réserve et voit alors l'adolescent couché sur des cartons comme un SDF dans la rue. Il lève les yeux au ciel devant ce spectacle désolant et le secoue en essayant de le réveiller. Voyant que sa tentative se solde par un échec, Anton hausse la voix et le secoue un peu plus. Seth se réveille cette fois-ci mais il semble être totalement dans le pâté. Anton n'a pas envie de lui faire la morale contrairement au soir où il est venu le chercher au poste de police. Non, voir son fils dans cet état lui fait juste pitié. Il n'a qu'une seule et unique envie, rentrer avec lui et se coucher pour oublier tout ça.

Le père de famille demande alors au jeune homme comment il a pu se mettre dans cet état et surtout, après avoir percuté, comment il a pu rentrer dans le bar. D'abord, Seth répond à la première question et rejette la faute sur Anton. Ce dernier se retient de lever les yeux au ciel. « Bien entendu, c'est toujours de ma faute... T'assumeras jamais une connerie si j'ai bien compris ? C'était aussi pour un pari que t'as bu comme un trou ? » L'écrivain fait référence à sa garde à vue quand il lui avait dit que c'était pour un pari débile qu'il a été volé de la bière. Il ne veut pas se mettre en colère, mais devant l'attitude désinvolte de son ado, il ne peut pas faire autrement. Il sent son sang bouillonner quand Seth lui montre une fausse carte d'identité avec laquelle il a pu entrer dans l'établissement. Il attrape au vol le morceau de papier et le fourre dans sa poche. Vu l'état de son fils, il n'arrivera sûrement pas à lui reprendre. Maintenant, Anton n'a qu'une envie c'est d'aller porter plainte contre le bar qui a laissé entrer son fils mineur. Mais il reporte sa colère contre eux à plus tard et se précipite pour aider Seth à tenir debout.

Aussitôt, le gamin réagit et l'envoie bouler. Anton reçoit comme un coup de poignard quand les mots traversent la bouche de son fils. Il ne veut pas de son aide... Et ne la voudra probablement plus jamais. Tout ça à cause de ses conneries à lui. Il peut lui faire la morale si c'est pour ne pas assumer non plus ses conneries et mensonges. S'il n'avait pas menti en arrivant en disant que Seth était son frère et pas son fils, les choses seraient actuellement différentes entre eux... Cependant, c'est trop tard maintenant. Le mal est fait. La voix du blond le fait sortir de ses pensées. Anton le regarde interloqué. Il vient bien de lui dire pardon ? Il n'a pas le temps de réaliser que c'est effectivement ce que Seth a dit, qu'il s'est déjà rejeté dans ses bras pour chercher du réconfort. Anton est perdu. C'est bien la première fois que son fils agit de la sorte depuis des années. Il ne sait pas ce qu'il doit faire. Si seulement, il s'était contenté de continuer à le pourrir. Là au moins, il savait comment réagir. Maladroitement, il passe un bras dans le dos de Seth et sa main libre vient se caler dans ses cheveux qu'il caresse doucement. « Allez c'est rien. Ça arrive à tout le monde de faire des erreurs... Il suffit d'avoir de la volonté pour les réparer et demander pardon autour de soi. » Sans s'en rendre compte, il parle aussi pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I came to drive you home | SETH & ANTON   

Revenir en haut Aller en bas
 

I came to drive you home | SETH & ANTON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haute Fidélité et Home cinema
» HOME (film)
» Home déco
» HOME - un film de Yann Arthus-Bertrand (1:33:39)
» home déco pour un anniversaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROCKY MOUNTAIN EMPIRE :: DOWNTOWN GLENWOOD SPRINGS :: Sortir de chez soi... :: Le bar & club-