AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 C’est tellement plus simple de fuir que de se battre pour ce qu’on veut vraiment. | SAVANNAH & ANTON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
△ MIROIR : Jamie Dornan.
△ LETTRES ENVOYÉES : 204
△ POINTS : 877
△ VALISES POSÉES LE : 27/08/2014
△ PSEUDO : bloodstream.
△ CRÉDITS : KORDEISM & tumblr.

MessageSujet: C’est tellement plus simple de fuir que de se battre pour ce qu’on veut vraiment. | SAVANNAH & ANTON   Jeu 19 Mar - 16:21

Anton sortit de sa voiture avec une boule au ventre. C’était une des première fois qu’il se déplaçait pour venir chercher son fils au lycée. D’habitude, il le laissait renter à pieds ou en prenant le bus. Mais il avait décidé de faire des efforts, d’essayer de se comporter comme un père à défaut d’avoir encore le courage d’avouer son mensonge. C’était déjà un grand pas pour l’écrivain. Il avait promis à Seth qu’il raconterait à tout le monde qu’il avait menti, qu’il était son fils et pas son frère. Ça lui demandait du courage et pour le moment, le courage lui manquait. Seth devait se dire que son père ne faisait pas assez d’effort pour lui, pour être vraiment son père. Soupirant, Anton s’appuya contre sa voiture, alluma une cigarette et attendit patiemment que la cloche sonne. Un coup d’œil à sa montre lui apprit qu’il lui restait encore cinq minutes avant que les élèves ne sortent de cours. Il allait devoir prendre son mal en patience.

Récupérant son paquet de cigarette dans la poche arrière de son jean, l’écrivain en sortit une qu’il cala entre ses lèvres, le temps de remettre son paquet en place avant de l’allumer. Il tira dessus et sans vraiment s’en rendre compte, il repensa à sa vie lycéenne. Elle avait totalement été écourtée à la venue de son fils. Seth avait été le plus beau cadeau que Lydia avait pu lui faire avant de partir. Bien qu’ils s’aimaient plus que tout au monde, elle avait abandonné leur enfant ainsi que son amour pour suivre ses parents à l’autre bout du pays. Anton avait dû arrêter ses études pour élever Seth. Rien dans sa vie n’était une erreur, à part ce mensonge qu’il avait dit lors de son arrivée à Glenwoods Springs. Si c’était à refaire, il arrêterait des dizaines de fois l’école pour rester auprès de ce petit bout de chou qui avait ravi sa vie pendant des années. La seule chose qu’il changerait serait le mensonge sur lequel était basé leur vie dans cette ville.

La cloche sonna, le tirant de ses pensées. Une foule compacte d’élèves sortit de l’établissement dans un brouhaha affreux. Voilà une des raisons qui le poussait à ne pas aller chercher son fils au lycée. Cependant, maintenant, qu’il était là, il le chercha dans la foule. Anton le vit non loin de lui et s’approcha, pensant que ça lui ferait plaisir de le voir. Avant même qu’il ne lui ait parlé, Seth envoya chier son père et partit dans la direction opposée. Anton ne savait plus quoi faire. Il commençait à faire des efforts et ils n’étaient pas récompensés. Cela devait certainement avoir quelque chose avec le fait qu’il n’avait pas encore avoué la vérité aux gens qu’ils côtoyaient. Il baissa les bras pour cette fois-ci. Il allait rentrer chez lui et oublier son échec cuisant de la journée. Alors qu’il faisait demi-tour pour retourner dans sa voiture, il aperçut une tête qu’il connaissait bien et ce depuis des années. Savannah était de retour et Seth ne lui avait pas dit.

Anton se dirigea alors vers elle. « Savannah ? » Bien qu’il savait que c’était elle, il l’avait appelé pour qu’elle lève la tête vers lui et le reconnaisse. Quand ce fut fait, il se rapprocha alors encore un peu jusqu’à être à sa hauteur. « Je ne savais pas que tu étais revenue. Seth n’en a pas parlé. » Il espérait que sa phrase n’est pas blessée la jeune femme. « Comment tu vas ? » Bon il se rendait compte que sa question était une question maladroite au vu de ce qu’elle avait vécu pendant la tempête. Elle avait perdu son jumeau et Anton ne pouvait pas comprendre combien elle avait souffert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

C’est tellement plus simple de fuir que de se battre pour ce qu’on veut vraiment. | SAVANNAH & ANTON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» VCB | C’est tellement plus simple de fuir que de se battre pour ce qu’on veut vraiment.
» petites idées de petits fours facile à faire...
» UN BONNET SUPER SIMPLE... ET BIEN CHAUD !
» ragout tout simple
» ça me rend tellement heureuse...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROCKY MOUNTAIN EMPIRE :: DOWNTOWN GLENWOOD SPRINGS :: Les services publics :: Complexe scolaire :: Le lycée-