AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 vis comme si tu devais mourir demain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ADMINE MALICIEUSE
avatar
△ MIROIR : lizzie olsen.
△ LETTRES ENVOYÉES : 70
△ POINTS : 333
△ VALISES POSÉES LE : 16/01/2015
△ PSEUDO : plumyts
△ CRÉDITS : badass beard.

MessageSujet: vis comme si tu devais mourir demain.   Sam 15 Aoû - 20:49


« crazy feather »
 

Marlene June Hills

surnoms : marly, marley △ ville de naissance : philadelphia △ date de naissance : le treize mars △ âge : vingt-huit ans, majeure et vaccinée ! △ statut financier : modeste, on fait avec ce qu'on a ! △ statut social : célibataire depuis toujours mon coco △ orientation sexuelle hétérosexuelle △ métier/études : serveuse, enchaîne les petits boulots △ depuis combien de temps vis-tu à glenwood springs : depuis que je sais marcher △  signe particulier : mes beaux yeux verts, ça compte ? △ qualités : douce, pleine de vie, déterminée, franche △ défauts : kleptomane, têtue, dragueuse, tête en l'air △ avatar : lizzie olsen △ groupe : arc en ciel ! △ crédits : rpgifhunters
pourquoi êtes vous à glenwood springs ? je suis arrivée à Glenwood Springs quand j'avais trois ans, avec ma famille. Mon père, ma mère et mon grand frère. Bon, c'était pas la ville dont je rêvais depuis toujours, mais au final, je m'y suis habituée. C'est mieux que rien, et puis, les gens sont sympathiques par ici.
-----------------
quelles sont les tics et manies de votre personnage ? Très peu sociable en réalité, la jeune fille n'aime pas se lier d'amitié et ne porte vraiment attention qu'à son frère aîné, qu'elle aime plus que tout au monde. + Presque tous les soirs, la jeune femme sort en boite pour boire, danser auprès d'inconnus, s'amuser, voir passer une nuit auprès d'eux. + Elle ne se drogue pas, mais à l'alcool facile et une certaine tendance à ne jamais refuser un verre. + Kleptomane, la jeune femme à cette mauvaise manie de voler un peu tout, assez souvent en soirée d'ailleurs. Il lui arrive de voler des cartes de crédit, voir même des motos en pleine rue. Mais elle ne les garde jamais, finissant par les garer ailleurs ou par rendre les cartes anonymement. + Surdouée, la jeune femme n'a pourtant jamais été intéressée par les études et n'a même pas son bac. + Elle conduit une moto bordeaux, une Harley Davidson offerte par ses parents pour ses dix huit ans. Ce fut le seul cadeau de leur part qui a de la valeur aux yeux de Marlene. + Elle a un chat de gouttière noir et blanc, nommé Moustache.
-----------------
avez vous subit la tornade ? vos proches ? oui. nous avons perdu notre père dans la tornade, il était l'un des pompiers parti aider ce jour là. avec le temps, la douleur passe, on s'habitue au manque même si c'est étrange de ne plus le voir. D'ailleurs, ma mère à déménagé depuis. Mon frère et moi avons notre propre demeure, mais c'est toujours pareil.

« moi, c'est plumyts »
prénom : chloé △ âge : dix neuf ans △ pays : france △ comment as-tu connu le forum ? sasha, a l'ouverture ♥ △ comment le trouves-tu ? sublime comme toujours △ fréquence de connexion : 5/7jrs. △ personnage inventé ou scénario : inventé △ mot de la fin : je vous aime toujours autant ♥.
Code:
<tk>ELIZABETH OLSEN</tk> △ <ps>marlene hills</ps>

fiche de plumyts


Dernière édition par Marlene Hills le Mer 19 Aoû - 21:19, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINE MALICIEUSE
avatar
△ MIROIR : lizzie olsen.
△ LETTRES ENVOYÉES : 70
△ POINTS : 333
△ VALISES POSÉES LE : 16/01/2015
△ PSEUDO : plumyts
△ CRÉDITS : badass beard.

MessageSujet: Re: vis comme si tu devais mourir demain.   Sam 15 Aoû - 20:50


« i got that summertime, summertime sadness »


Depuis toute petite, j'ai toujours remarqué cette distance entre mes parents et moi. Cette impression, de ne jamais avoir été désirée, de ne pas être suffisante à leurs yeux. Ils avaient Armani, déjà. J'étais peut-être venue trop tôt, je ne sais pas, mais j'ai toujours remarqué qu'ils offraient toujours plus de cadeaux à Armani, qu'il était le centre de l'attention, contrairement à moi. Mais malgré tout, je tentais de me montrer intéressante à leurs yeux. J'enchaînais les bêtises, les façon de me faire remarquer à leurs yeux pour que peut-être, ils m'accordent autant d'attention qu'à Armani. Les années passèrent, et mes aventures prirent de l'ampleur. Je fuguais assez souvent, à chaque fois c'était Armani qui venait me chercher. Mon cher grand frère adoré. Entre nous deux, cela à toujours été très fusionnel, nous n'avions qu'un an d'écart, cela aide peut-être. Depuis notre emménagement à Glenwood Springs, je dois avouer que nous nous sommes considérablement rapprochés. Et après la mort de notre père, encore plus.

A l'école, j'étais le genre de gamine qui en savait beaucoup, mais qui ne disait jamais rien. A chaque question, j'avais la réponse dans ma tête, mais je ne levais jamais la main. Discrète et silencieuse en classe, j'étais dans la cour la furie qui entraînait tout le monde dans ses bêtises. Il fallait s'habituer, au début. Puis, petit à petit les gens se posèrent des questions, et on fini par me qualifier de surdouée. Peut-être, peut-être pas. En tout cas, l'école ne m'intéressait toujours pas. Je pouvais travailler dans un magasin comme j'ai commencé à la faire passé mes seize ans. D'ailleurs, c'est à cet âge là que j'ai arrêté l'école. Je ne voulais pas continuer, pas avoir mon bac. Faire des petits boulots, je trouvais ça intéressant. Amasser un peu d'argent, pour partir un jour à la découverte du monde. Alors, j'entassais les billets dans une réserve secrète, et je dépensais le moins possible. Au volant de ma Harley, je m'amusais des brimades des motards de quarante-cinq ans, et jouais avec ça. La moto, ça rapproche des hommes.

« T'as l'air coincé toi, détends toi coco. » Je ne sais pas d'où il sortait, ce gars un peu bizarre. Qui vient encore en costard dans les bars et les boites de nuits ? Il était là, avec son costume trois pièces et ses chaussures vernies. Incroyable. Je l'avais fixé, assez longtemps, jusqu'à ce qu'il me remarque avant de le laisser me rejoindre. Il était drôlement beau, malgré tout. On avait enchaîné les verres, petit à petit, et il avait fini par se détendre, par rigoler. Un brave type, même si il était un peu bizarre. M'enfin, qui n'est pas bizarre ici ? Puis, on avait dansé. Je l'aurais bien ramené chez moi, mais il avait pas l'air dans cette optique. Tant pis, danser c'était déjà pas mal. Jusqu'au milieu de la nuit, j'avais profité de sa présence. C'était agréable, d'être en sa compagnie, même si il avait l'air un peu rouillé, le gars. Je ne sais même pas comment il s'appelle. Enfin si, maintenant, je sais. Je lui ai piqué son portefeuille pendant qu'on dansait. Et maintenant, j'attends sagement qu'il vienne le récupérer.

Sirotant mon café doucement, je regardais mon frère du coin de l'œil, amusée. Depuis tout à l'heure, il ne cessait de fixer le portefeuille tout en caressant Moustache. « Il faut que tu lui rende, Marly. Tu vas pas lui garder son portefeuille comme ça, c'est du vol ! » J'haussais doucement les épaules en regardant mon petit appartement. Ici, presque tout avait été volé. La décoration au mur, la vaisselle, quelques meubles aussi.. Je récupérais tout ce que je trouvais, et qui m'intéressais. Et puis.. Il faut dire que j'avais aussi cette sale manie de piquer des trucs. « Mr Sex Shop viendra le récupérer, tu verras. Il tient beaucoup trop à sa superbe carte de fidélité. » Là, j'avais réussi à décrocher un rire à Armani. Souriant à mon tour, je vins me lover dans les bras de mon cher frangin, embrassant sa joue. « Tu verras, il viendra. » Il bougonna un peu, mais je voyais fleurir sur ses lèvres un beau sourire. « Moui, enfin, il faudra lui rendre, petite voleuse. » Riant de nouveau, je vins caresser Moustache à mon tour, le chat s'étant désormais écrouler sur les genoux de mon aîné.

fiche by plumyts


Dernière édition par Marlene Hills le Dim 16 Aoû - 18:51, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
△ MIROIR : sebastian stan, hot.
△ LETTRES ENVOYÉES : 6
△ POINTS : 109
△ VALISES POSÉES LE : 16/08/2015
△ PSEUDO : mangue, t'es trop fruity.
△ CRÉDITS : soapflakes & tumblr.

MessageSujet: Re: vis comme si tu devais mourir demain.   Dim 16 Aoû - 11:33

rend-moi mon porte-feuille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINE MALICIEUSE
avatar
△ MIROIR : lizzie olsen.
△ LETTRES ENVOYÉES : 70
△ POINTS : 333
△ VALISES POSÉES LE : 16/01/2015
△ PSEUDO : plumyts
△ CRÉDITS : badass beard.

MessageSujet: Re: vis comme si tu devais mourir demain.   Dim 16 Aoû - 16:48

Jamais

_________________

◈ I TOLD YOU TO RUN, SO WE'D BOTH BE FREE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: vis comme si tu devais mourir demain.   

Revenir en haut Aller en bas
 

vis comme si tu devais mourir demain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dormir sur le trottoir et y mourir de froid,"...SI JE SUIS ELU ..."
» Congolais, À Nous De Choisir – Vivre Dignes Ou Mourir Comme Des Chiens !!!
» birdie ≈ l'amour tu vois, c'est comme l'oxygène, si on en manque trop longtemps, on finit par en mourir.
» Les animaux ne sont plus considérés comme des biens meublés
» ça ne se passe pas comme je voulais...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ROCKY MOUNTAIN EMPIRE :: La reconstruction de Glenwood Springs :: Poser ses valises... :: Welcome there !-